llusion démocratique: Voter…Est-ce agir ?

PostDateIcon 6 janvier 2012 | PostAuthorIcon Auteur: Jo ^^

Nous refusons toutes les élections, qu’elles soient politiques ou professionnelles. Car jamais un élu, de quelque bord qu’il soit, n’a à parler ni à décider à notre place. Face au pouvoir des canailles, nous appelons en toutes circonstances à l’abstention.

On nous dit que les élections seraient le moyen pour les opprimés de renverser la situation. Observons tout d’abord que les alternances gouvernementales n’ont rien produit de semblable. Abusivement présenté comme démocratique, le parlementarisme, produit de la délégation de pouvoir, favorise la démission au quotidien, déshabitue les individus de l’exercice du pouvoir politique et favorise les “spécialistes” de la politique et autres nantis. Défendre le parlementarisme, c’est accepter de se soumettre aux résultats des urnes, aux 82 % de suffrages qui ont hissé Chirac sur le pavois, c’est légitimer la politique anti-sociale qui en découle. C’est aussi attendre éternellement la “prochaine” élection pour espérer un changement, et, dans l’attente, continuer à se faire piétiner. C’est transformer la lutte sociale en champ clos de conflits entre fractions parlementaires qui, lorsqu’elles sont minoritaires se présentent comme “la” solution de rechange, avant de continuer toujours la même politique quand elles reprennent le pouvoir. Un mouvement de lutte qui chercherait à s’appuyer sur le parlementarisme ne peut que s’affaiblir et se diviser et oublierait la masse croissante d’exploités qui refuse le jeu électoral et s’abstient consciencieusement à chaque élection.

Si l’électoralisme divise, l’action directe construit au contraire le rapport de force puisque, par définition, elle est l’action collective et sans intermédiaire des opprimés en lutte. L’action directe est la base originelle du syndicalisme, celle qui lui a permis, un temps, de contrer les attaques du capital. Il est grand temps de renvoyer les bureaucrates, les permanents politiques et syndicaux, les “partenaires sociaux”, les élus (politiques ou professionnels), les spécialistes du paritarisme (qui participent à la gestion anti-sociale des caisses et de l’administration) aux poubelles de l’histoire.

Nous refusons tous les partis politiques, toutes les chapelles, tous les États et toutes les cliques d’arrivistes et de possédants, qui, au nom de la démocratie, de dieu ou d’un drapeau vivent en parasites sur la misère matérielle et morale qu’ils nous imposent à coups de lois et de milices. A bas l’État, le parlementarisme et les partis politiques !

 SOURCE

Resistance 71

Si voter était bon pour nous, ça ferait longtemps que ça nous serait interdit.

Rien d’autre à rajouter…tout est dit.

A propos bodyspiritzen geoarmonie

je suis un électron libre penseur...ouvert d'esprit....en quête de vérités et curieux du monde qui nous entoure...! ...sans dogmes et conformismes imposés.......auto-didacte....! je partage mon amour de la vie au grée de mes intuitions et de mes envies.... cultivant l'art du bien-etre et de l'harmonie physique , mental et spirituelle....! également coach bien-être et style de Vie.....Géobiologue par passion...! partenaire en marketing de réseau chez''"Stand up "''ainsi que dans la coopérative solidaire et social ""emrys la carte"" ( me contacter en MP ou adresse mail pour infos complémentaire ( bodyspiritzen@gmail.com) geoarmonie
Cet article a été publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur, psychologie et manipulation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour llusion démocratique: Voter…Est-ce agir ?

  1. pierre dit :

    il faut se méfier du clivage gauche droite et extr^émistes..; représentant aucune valeur sur un plan démocratique et ouverture d’esprit…
    mais il faut aider les petits partis qui ont du mal à avancer….avec de nouvelles idées par exemple l’ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE (la france en action) Jean marc Governatori développe des idées pour une nouvelle société, alors pourquoi ne pas l’aider à avancer..il y en a d’autres aussi, (Pierre Rabbhi notamment)

    • liledeal dit :

      Bonjour,

      Je trouve cette phrase parfaite : <>
      Cela reste valable pour les autres parties également et leurs maîtres.
      Donc l’alliance x, y, z = 0

      Liledeal

      Si voter était bon pour nous, ça ferait longtemps que ça nous serait interdit.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s