Les dernières (mauvaises) nouvelles de la Grèce…

14 février 2012 Posté par benji

Cela bouge beaucoup au niveau de l’actualité grecque et un bilan s’impose sur la situation, nous allons tenter de résumer tout en étant le plus clair possible.. Un « accord salvateur » pour l’économie du pays a été voté, pour sauver encore une fois le pays et les banques mais pas la population qui elle va être encore plus étouffée et malmenée, le tout pour éviter un éventuel défaut de paiement du pays au mois de mars, et donc pour réduire les risques d’éclatement de l’euro et de la zone euro.

Une quarantaine de bâtiments du centre d'Athènes ont été incendiés par les manifestants. [AFP]

Un plan tellement unique que bientôt, on le verra de partout en Europe!

Les conditions dans lesquelles la Grèce à obtenu ce nouveau plan de sauvetage seraient « exceptionnelles », comprenez par ce mot que c’est censé ne pas se reproduire, pourtant, l’Espagne, l’Italie ou encore le Portugal peuvent à juste titre réclamer des conditions identiques quand à l’allègement de leur dette, une réitération qui risque de ne pas être salvatrice le moins du monde. En acceptant une annulation de la dette de 70% grècque, les banques acceptent de perdre 70% de l’argent investi, accord qui va fragiliser les banques, la stabilité financière de celles-ci et par la même occasion de l’euro. Ajoutez à cela les dégradations en série des notes des banques par les agences de notation, rien actuellement ne renforce la fiabilité financière, tout mène vers un même point, le système financier européen ne risque pas de s’améliorer.

Les grecs montrent les dents.

Les émeutes qui ont découlé de l’adoption d’un nouveau plan d’austérité sont donc justifiées, certains arguant qu’ils préfèrent vivre dans la révolte plutôt que dans la misère. Environ 80.000 personnes ont manifesté ce soir à Athènes et 20.000 à Salonique (nord) contre les mesures de rigueur, une quarantaine d’immeubles ont été endommagés par les flammes, des commerces saccagés, des abribus détruits, à cela il faut également y ajouter une cinquantaine de blessés.

 

Un vote pas vraiment libre…

Le parlement grec a approuvé lundi à une majorité de 199 voix sur 300 la loi d’austérité très impopulaire destinée à assurer l’octroi au pays d’une deuxième aide financière de la part de l’Union européenne et du Fonds monétaire international et à éviter une cessation de paiement. Et parmi ceux qui ont refusé de voter pour le plan de rigueur, c’est la porte qui les attend! Les socialistes du Pasok ont exclu une vingtaine de leurs 153 députés tandis que la formation conservatrice Nouvelle Démocratie a écarté 21 de ses 83 élus. Le peuple est prit en otage par les politiciens qui eux ne sont pas forcément libres de leurs choix, c’est le « oui » ou la porte », belle démocratie financière…

 

Une austérité pas pour tout le monde…

Le plus hallucinant qui devrait pousser les grecs à s’attaquer aux politiciens avant même de s’attaquer aux banques, c’est le fait que l’austérité n’est pas pour tout le monde! Jugez par vous même: les députés grecs sont parmi les mieux payés de l’union européenne, un député grec touche chaque mois 8.500 euros nets, auxquels s’ajoutent 8.900 euros d’indemnités pour ses frais, ses participations aux commissions parlementaires, son logement et son bureau, et ce sont ces même députés qui ont voté la baisse du revenu minimum des grecs, de la baisse des retraites, du licenciement de 15 000 fonctionnaires ou encore de l’augmentation des taxes et des impôts. Pire: « En décembre, 121 députés ont réclamé 250.000 euros chacun. La raison ? En Grèce, la Constitution stipule que le salaire des députés ne peut être inférieur à celui des présidents des cours suprêmes . Or, ces derniers ont obtenu que leur salaire soit aligné sur celui du président de la commission nationale des postes et communication, qui bénéficiait d’un traitement de faveur« .

 

Bilan…. négatif!

Que penser de tout cela? Vous pensez pouvoir être rassurés, votre compte bancaire est sauvé et allez pouvoir continuer à acheter des Kinder à vos gosses? Non, loin de là, je pense ne pas être loin de la vérité dans mon analyse, ce nouveau plan d’austérité n’est qu’une manière de reculer pour mieux sauter, on prête de nouveau à un pays qui malgré les plans d’austérité ne pourra pas rembourser, le défaut de paiement sera de toute manière inévitable, et pour cela il faut compter en semaines et non en mois. Paramètre à prendre en compte également, la manière de réagir des grecs sur la longueur, soit ils courbent l’échine et « cela passe », le système continue alors avec une économie mauribonde, soit le peuple grec se révolte et renverse le pouvoir, ce qui serait justifié! De toute manière, tout cela n’est pas fait pour sauver la Grèce ni l’Europe mais pour affaiblir l’ensemble, les craintes énoncées il y a quelques temps déjà se confirmant. Un petit rappel?

  • Le directeur de la branche Europe du FMI: un ancien de la Goldmand Sachs
  • Le nouveau premier ministre grec: un ancien de la Goldmand Sachs
  • Le directeur de la BCE: un ancien de la Goldmand Sachs
  • Le nouveau premier ministre italien: un ancien de la Goldmand Sachs
  • La banque qui spécule depuis longtemps contre l’Europe et l’euro: la Goldman Sachs

Le système n’est pas là pour être sauvé mais pour permettre au dollar de survivre, n’oubliez pas les nombreuses analyses, les États-Unis ne souhaitent pas entrer en défaut de paiement les premiers et feront tout pour que cela soit l’Europe qui coule en premier. La Goldman Sachs qui fut responsable de la crise de 1929 est également celle qui sera responsable du prochain krach boursier, et cela avec la bénédiction de nos dirigeants.

 

Sources utilisées:

Publicités
Cet article a été publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s