Japon, un an après

PostDateIcon 11 mars 2012 | PostAuthorIcon Auteur: Jo ^^

« Like many people, my own eyes are not exactly dry.  » (Comme pour beaucoup de gens, mes yeux ne sont pas vraiment secs »)

C’est le commentaire d’un japonais sur le blog d’Ultraman suite à l’article traduit ci-dessous.

Je rappelle l’action de ce soir à 19h55, extinction des lumières pendant 5 minutes, pour ceux qui se sentent solidaires d’une orientation anti-nucléaire. Si c’était moi, j’aurai fait durer l’action un peu plus longtemps.

L’ex-ministre de l’économie revient sur l’accident nucléaire :  »Je suis noyé sous l’émotion… »

Banri Kaieda était le ministre de l’économie, du commerce et de l’industrie qui supervisait la NISA, qui elle-même supervisait TEPCO, au moment du séisme du 11 mars.

Nous n’avons pas entendu parler de lui depuis un moment, car il a perdu ses chances de devenir le leader du parti démocrate et donc de devenir premier ministre japonais en août l’année dernière. Au lieu de Kaieda, qui était soutenu par le faiseur de rois Ozawa, le Japon a eu le très impopulaire Yoshihiko Noda qui ne sait parler que par clichés, grâce en partie au NHK qui a donné de fausses informations aux spectateurs et aux délégués entre les deux tours de votes.

Kyodo News rapporte que Kaieda est envahi d’émotions en pensant au progrès accompli en un an :
Aux habitants préparant leur retour,  »Je suis noyé sous l’émotion » dit Kaieda , l’ancien ministre de l’économie, dans la préfecture de Fukui.

Il a parlé aux journalistes le 10 mars après son discours. Il a dit,  »Petit à petit, une préparation pour rentrer chez eux est en route pour les évacués. Je ne m’attendais pas à célébrer le premier anniversaire de l’accident de cette manière et j’en suis tout retourné. »

M. Kaieda a reconnu qu’il y a encore des défis à surmonter comme celui de la décontamination, mais a dit qu’il n’aurait pu imaginer que les habitants évacués retourneraient chez eux dans les zones touchées par les matériaux radioactifs.  »Comparé à ce que nous avons enduré pendant la semaine du 11 mars, nous avons parcouru un bon bout de chemin. »Kaieda devrait savoir que l’administration Noda, avec ses anciens copains Edano et Hosono à bord, presse les habitants de rentrer chez eux dans les zones contaminées après un effort de  »décontamination » par le gouvernement qui ne se résume qu’à un bon nettoyage.

Il ne m’a pas paru être une mauvaise personne, mais l’accident lui est passé au-dessus de la tête. Et à en juger par son commentaire, cela lui passe toujours complètement au-dessus de la tête.

Quant à celui qui me paraît toujours malhonnête et maléfique, Yukio Edano, il a parlé avec des journalistes le 9 mars au ministère de l’économie au sujet de la réponse du gouvernement pour l’accident nucléaire, quand il était secrétaire chef de cabinet du premier ministre Kan.

Comme il l’a fait les premiers jours de la crise nucléaire, il joue toujours les  »jésuites ». Quand il ne peut s’en sortir sur le plan technique ( »Il n’y a pas d’effet immédiat sur la santé » déclarant aujourd’hui qu’il voulait dire  »Il peut ne pas y avoir d’effet sur la santé si vous restez sans boire de lait pendant quelques jours de plus »), il dit ne pas se souvenir.

Comme le rapporte le Jiji Tsushin (via un blog, car l’article du Jiji disparaît rapidement) :

Interrogé sur la possibilité déjà mentionnée d’une fusion lors de la première réunion du gouvernement en réponse à l’urgence du 11 mars, le ministre Edano a dit  »Je n’ai pas de souvenirs, même pas me concernant », en parlant de cette possibilité.Il s’en fiche. Personne ne va le poursuivre. Son patron actuel, le PM Noda, a déjà déclaré au monde que  »personne n’est responsable. »

Il y a des manifestations, des rassemblements, pour commémorer le premier anniversaire selon le choix des japonais. Pour certains, c’est une manifestation anti-nucléaire. Pour d’autres, c’est contre l’incinération des débris. Ou des cérémonies pour ceux qui ont péri dans le séisme et le tsunami. Mais beaucoup d’autres, en particulier sur internet ont choisi de ne rien faire.

Ce fut une année bien longue.

Les marques du 11 mars japonais

Ce fut une longue, très longue année. Je ne m’attendais pas à devoir écrire au sujet du séisme/tsunami/ catastrophe nucléaire une année durant.

Il était prévu que je cherche du travail, mais écrire des articles sur la catastrophe, particulièrement l’aspect nucléaire, est devenu un boulot à plein temps, 7 jours par semaine, toutes les semaines, semaine après semaine.

Merci, lecteurs, pour votre soutien moral et financier et vos commentaires. Continuez s’il vous plaît.

Les choses ont malheureusement tourné de la façon à laquelle je m’attendais depuis le début. Depuis le premier jour, je savais qu’il y avait une fusion du cœur à Fukushima. Je savais que le gouvernement japonais le cacherait, le minimiserait, disant à tout le monde que les choses étaient sous contrôle. Je savais que le gouvernement ne parlerait jamais de la réelle importance de la contamination radioactive pendant des mois, jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour les gens touchés. Je savais que le gouvernement ferait appel à l’émotion pour faire circuler la radioactivité sous forme de légumes, riz, viande, charbon de bois, poisson, champignons, compost, foin, matériaux de construction, débris. Je savais que les médias entretiendraient ce que le gouvernement leur a dit de dire.

Mais Internet s’est révélé être un outil beaucoup plus puissant pour les citoyens que je ne l’imaginais.

La seule bonne chose que je vois dans la catastrophe nucléaire est qu’un nombre faible mais en progression de citoyens japonais se réveille après des décennies d’engourdissement, se connectant à internet et commençant à poser les bonnes questions. Ils essaient de penser par eux-mêmes, au lieu de laisser les élites décider de leur sort. Je leur souhaite le plus de force possible.

Ultraman

Bistro Bar Blog

 
http://www.dailymotion.com/embed/video/xpc91v_happy-birthday-fukushima_creation

Publicités
Cet article a été publié dans actualité, infos et véritées sur, psychologie et manipulation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s