Retour de baton pour la JP Morgan Chase

12 mai 2012 Posté par benji sous Argent et politique

Enfin pouvons-nous penser!!! Et comme l’espoir fait vivre, on lui souhaite une belle faillite, mais comme je l’ai dit, l’espoir fait vivre, cela m’étonnerai que cela arrive un jour… La « baleine de Londres » est un trader français (qu’il soit béni) qui a fait perdre 2 milliards à la JP Morgan, somme qui peut encore évoluer, et du coup, face à ces problèmes, l’agence de notation Fitch a baissé la note de la banque.

Jamie Dimon , PDG de JPMorgan, a dévoilé des pertes de courtage de plus de 2 milliards de dollars.
Jamie Dimon , PDG de JPMorgan, a dévoilé des pertes de courtage de plus de 2 milliards de dollars. Crédits photo : Mark Lennihan/AP

C’est le trader français surnommé «la baleine de Londres» qui est à l’origine des pertes de 2 milliards de dollars cumulées en six semaines. Une somme qui pourrait encore grossir.

JPMorgan a annoncé après la clôture des marchés américains de lourdes pertes de plus de 2 milliards suite à l’achat massif de produit dérivés qui avaient été à l’origine de la crise financière de 2008. Le PDG, Jamie Dimon, a évoqué des pertes liées à des «contentieux d’environ 200 millions de dollars» et des «pertes de courtage avant impôt de plus de 2 milliards de dollars» lors d’une conférence téléphonique surprise. Le patron de la première banque américaine en termes d’actifs a ajouté que ces pertes pourraient encore grossir à hauteur d’un milliard de dollars supplémentaire. Le portefeuille d’actifs incriminé présente encore «beaucoup de volatilité», a expliqué le dirigeant. «Nous allons le gérer au maximum», mais «il pourrait nous coûter jusqu’à un milliard de dollars ou plus» et «le risque va perdurer pendant plusieurs trimestres», a ajouté le PDG.

Crédits photo : LUCAS JACKSON/REUTER

Cette perte massive s’explique par l’achat de produits dérivés, dit «credit default swap» (CDS) visant à couvrir l’exposition de la banque aux crédits. «En couvrant ce portefeuille d’actifs, il y a eu une mauvaise stratégie, mal exécutée, elle est devenue plus complexe et a été mal suivie», a reconnu Jamie Dimon. Le dirigeant de JPMorgan a admis avoir découvert ces problèmes de gestion suite à un article du Wall Street Journal début avril décrivant l’étonnement de la City de Londres face aux positions très risquées et massives d’un trader français de JPMorgan, Bruno Michel Iksil, dans les CDS. Ce dernier était surnommé la «baleine de Londres». À l’époque, Jamie Dimon avait qualifié ces informations de «tempête dans un verre d’eau».

Dans les échanges électroniques après Bourse, le titre de la banque américaine a plongé de 6,73% à 38 dollars, les investisseurs estimant que les gains réalisés sur les produits de dette, de près d’un milliard, ne suffiront pas à couvrir les pertes massives annoncées.

Source: lefigaro.fr

Du coup, Fitch baisse la note, ce qui est une bonne nouvelle quand même!

© reuters.

L’agence de notation financière Fitch a annoncé vendredi qu’elle abaissait la note de la première banque américaine, JPMorgan Chase, s’inquiétant pour ses liquidités à la suite des pertes massives annoncées la veille.

La note d’émetteur de long terme et la note de solidité ont été abaissées à « A+ » contre « AA- » et l’agence a placé ces notes sous surveillance négative, ce qui signifie qu’elle pourrait encore les abaisser à court terme.

« Fitch estime que la taille des pertes est gérable. Cela dit, l’ampleur des pertes et le fait que ces positions (ne peuvent être liquidées rapidement) implique une perte de liquidité », justifie l’agence dans un communiqué. « Cela soulève aussi des questions sur l’appétit pour le risque de JPMorgan Chase, son cadre de gestion du risque, ses pratiques et sa supervision », ajoute Fitch, qui conclut que « les risques potentiels pour la réputation » de la banque ne correspondent plus à une notation « AA- ».

JPMorgan a dévissé de 9% en Bourse vendredi après avoir annoncé des pertes de 2 milliards de dollars au moins sur du courtage lié à des dérivés de crédit qui étaient sensés couvrir la banque dans son exposition au crédit, mais ont en réalité mal tourné et aggravé le bilan de la banque.

Source: 7sur7.be

Publicités
Cet article a été publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Retour de baton pour la JP Morgan Chase

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s