Mars : la planète rouge aurait subi un important changement climatique

12 juin 2012 Posté par benji sous ciel et espace

Il n’y a pas que sur la planète terre qu’un changement climatique peut avoir lieu, mars n’y a pas échappé, les autres planètes non plus peut-on penser puisque la totalité des planètes de notre système solaire se sont réchauffées ces dernières années.

L’étude de deux cratères de météorites sur la planète rouge a révélé que Mars pourrait avoir subi un changement climatique très grave au cours de son histoire. L’un d’entre eux, notamment, semble indiquer la présence d’un ancien réservoir d’eau souterraine.

La planète rouge a semble-t-il connu un important changement climatique. De récentes images recueillies par la sonde spatiale de l’Agence spatiale européenne (ESA) Mars Express tendent à prouver que Mars n’était pas autrefois cette planète sèche et morte que nous connaissons aujourd’hui. Les chercheurs pensent qu’elle fut une sphère humide, et peut-être capable d’abriter la vie, avant que son axe de rotation ne soit modifié, entraînant un radical changement climatique.

Comme le rapporte le Dailymail, l’étude de deux cratères de météorites à la surface de Mars ont permis d’étayer cette hypothèse. L’un d’entre eux, baptisé Danielson en hommage à George E Danielson, qui a contribué à la conception de caméras pour les sondes martiennes, est rempli de couches de sédiments, comme beaucoup d’autres dans la région de la planète appelée Arabia Terra. Si certains estiment qu’elles pourraient avoir une origine volcanique, les récentes recherches tendent à prouver qu’elles ont en réalité été formées par d’importantes quantités d’eau ayant jailli d’un ancien réservoir d’eau sous-terrain, avant d’être érodées par le vent.

Le long de ces couches de sédiments, s’élèvent des arêtes, nommées yardangs, des collines taillées dans le substratum rocheux ou autre matériau consolidé par des particules de poussière et de sable portés par le vent. De telles formations peuvent être observées sur la Terre, dans des régions désertiques en Afrique du Nord, en Asie centrale et dans l’Arizona aux États-Unis notamment. L’orientation de ces yardangs mène aujourd’hui les scientifiques à penser que les forts vents nord-nord-est seraient à la fois l’origine de la formation des couches de sédiments et la cause de leur érosion.

Source: maxisciences.com

Publicités
Cet article a été publié dans astronomie, infos et véritées sur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s