Quand les déchets radioactifs finissaient dans l’Atlantique…

11 juillet 2012 Posté par benji sous Écologie, environnement et animaux,Manipulation

On va en rajouter une couche avec le nucléaire qui reste une abomination suicidaire, les conséquences sont tragiques mais sont pourtant restées secrètes au commun des mortels, n’importe quelle étude bidon balancée en pâture dans les médias suffisaient à calmer les moins exigeants, et pourtant, l’horreur est tellement là… Tchernobyl, Fukushima, l’histoire n’est pas terminée et nous montre que malgré les pires événements, la grande majorité des gens ne comprend toujours pas à quel point cette énergie ne peut pas représenter l’avenir, sauf si celui-ci est apocalyptique!

Plus de 14.000 tonnes de déchets radioactifs ont été immergés à la fin des années 1960 par la France dans des fosses de l’Atlantique, avant que cette pratique soit abandonnée en 1983, a rappelé l’Andra à l’occasion de son inventaire national publié mercredi. La France avait procédé à ces immersions, aux côtés de nombreux autres pays européens, dont la Belgique.

C’est dans le cadre – deux opérations coordonnées à l’époque par l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) de l’OCDE – que la France avait procédé à ces immersions, aux côtés de nombreux autres pays européens.

A 400 km de la Galice…
En 1967, l’Allemagne, la Belgique, la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ont ainsi immergé environ 11.000 tonnes de déchets (36.000 fûts) dans un site à 400 km au large de la Galice (Espagne) par plus de 4.600 mètres de fond. Ces déchets, liquides et directement évacués dans la mer ou solides et emballés dans des fûts métalliques, représentaient une radioactivité de l’ordre de 300 térabecquerels (1 TBq = mille milliards de becquerels).

Fukushima
A titre de comparaison, l’accident survenu à la centrale japonaise de Fukushima en mars 2011 a relâché plusieurs dizaines de millions de milliards de becquerels dans l’atmosphère et l’océan Pacifique.

9.000 tonnes à 4000 m de profondeur
En 1969, une nouvelle opération, regroupant cette fois la Belgique, la France, le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, la Suède et la Suisse s’est traduite par l’immersion d’environ 9.000 tonnes (de l’ordre de 900 TBq) sur un site à 900 km à l’ouest de la Bretagne, à une profondeur comprise entre 4.000 et 4.600 m.

Arrêt de la pratique
La France a cessé ces immersions avec l’ouverture, la même année, de son Centre de stockage de la Manche, fermé depuis lors. Mais l’AEN a poursuivi les campagnes d’immersion jusqu’à un moratoire signé en 1983, sur un seul site au large du golfe de Gascogne, utilisé par la Belgique, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Suisse.

A 15 km des côtes françaises
La France n’a jamais déversé ses déchets nucléaires dans la Manche. En revanche, avant que l’AEN n’encadre les opérations (de 1949 à 1966), le Royaume-Uni, et la Belgique dans une moindre mesure, ont immergé leurs déchets dans la fosse des Casquets, à 15 km seulement au nord-ouest des côtes françaises du Cap de La Hague.

Mururoa
La France a également utilisé deux sites du Pacifique, à proximité de l’atoll de Mururoa où elle effectuait des essais nucléaires militaires, pour immerger des déchets par plus de 2.000 m de fond. Ces déchets, conditionnés ou non, ont été coulés entre 1972 et 1982 et représentaient au total quelque 2.500 tonnes, pour environ 70 milliards de becquerels.

Source: 7sur7.be

Publicités
Cet article a été publié dans actualité, infos et véritées sur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Quand les déchets radioactifs finissaient dans l’Atlantique…

  1. Ping : En ce 12/07 douze set « Espace perso d' ANTINEA

  2. Pandy dit :

    Faut se calmer avec Fukushima et arrêter d’écouter les journaleux français :
    –>

    Le rapport final ce mois-ci.

  3. bodyspiritzen dit :

    il est facile pour les lobbies de faire une petite video de 2 min sur youtube en guise de contre vérités….! en cherchant un peu….tu trouveras aussi des milliers d’autres videos….qui te prouverons le contraire….! tu oublies déjà Tchernobyl…..car tu étais sans doute trop jeune….

    je ne suis pas un anti -nucléaire activiste…mais je pense que cette énergie.est mal géré, mal controlé par des sociétés qui pensent surtout à faire du pognon….au détriment de la sécurité……..
    lorsque qu’il y a un accident grave…..c’est la panique….et on est incapable de trouver des solutions rapide et efficace….! ça c’est la réalité….!!!

    pour ce qui est des mesures réel de la radioactivité…compte pas sur les officiels pour te dire la vérité( comme pour le nuage radioactif de Tchernobyl qui c’est arrête à la frontière allemande au niveau du Rhin….les nuages radioactif ont peur de l’eau et font demi tour …..c’est bien connu hun..? vu que c’est les médias qui nous le disent à la TV…..) ou alors .tu crois encore au père noel peut-être ?….

    renseigne toi auprès de personnes qui sont allés la bas…ou qui vivent sur place….qui mesure eux même la radioactivité….! les données seront comme par hasard , toutes différentes….? étonnant ??? non…..?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s