Les gendarmes de la Vienne priés de réduire leur budget essence

22 juillet 2012 Posté par benji sous Argent et politique

Dans ce magnifique pays qu’est la France, c’est non seulement la crise, mais les caisses sont pratiquement vides quoi qu’en disent certains! Les gendarmes de la Viennes en savent quelque chose, il leur est demandé de réduire les kilomètres, de faire du co-voiturage au besoin, et d’utiliser plus le VTT et les semelles dans leur travail! Bref, pour les poursuites, ça promet… J’en profite pour inviter les gendarmes et policiers à venir témoigner si l’envie leur en prend pour nous éclairer sur la situation réelle dans laquelle ils travaillent.

Soumis aux restrictions budgétaires comme tous les services publics, les gendarmes de la Vienne ont été priés par note de leur colonel de réduire le budget consacré au carburant, de privilégier le covoiturage ou d'accroître les déplacements en VTT, selon ce document vu par un correspondant de l'AFP. - Bertrand Guay/AFP

Soumis aux restrictions budgétaires comme tous les services publics, les gendarmes de la Vienne ont été priés par note de leur colonel de réduire le budget consacré au carburant, de privilégier le covoiturage ou d’accroître les déplacements en VTT, selon ce document vu par un correspondant de l’AFP.

Dans cette note du 24 avril, révélée par le Courrier de l’Ouest, le colonel Christophe Jeanjean écrit viser à « rentabiliser chaque déplacement et (…) rationaliser les kilomètres parcourus ».

Au chapitre « liaisons », le colonel recommande « d’anticiper » les visites médicales, afin que le déplacement concerne « plusieurs militaires ». « Le covoiturage est toujours recherché ».

En matière de prévention de la délinquance, il recommande « d’accroître les services à pied et/ou en VTT », et de « limiter les kilométrages lors de services de police de la route ».

Le colonel prône aussi l’espacement des réunions entre responsables de la gendarmerie dans le département. Et en cas de transfèrement de détenu, il faut « privilégier le train chaque fois que possible ».

Au total, dans le cadre d’une « analyse rigoureuse », « les unités rendront compte pour le 1er de chaque mois (…), par véhicule, du volume de carburant consommé et des kilomètres parcourus ».

« Comme tous les groupements de gendarmerie de France, nous sommes soumis à des restrictions budgétaires et, à ce titre, nous avons été amenés à prendre cette note de service », a confirmé au correspondant de l’AFP un autre officier supérieur de la Vienne. « Mais il faut faire en sorte que l’opérationnel ne pâtisse pas de ces mesures d’économies », a-t-il avancé.

Dans les Deux-Sèvres voisines, le patron du groupement, le colonel Guillaume Jacquet, a indiqué au correspondant avoir reçu pour 2012 4% de dotation en carburant de moins qu’en 2011.

Le colonel Jacquet a trouvé des avantages dans ces inconvénients : « Les patrouilles à pied ou (…) à vélo, permettent de développer un contact de qualité avec la population ».

Et si, comme son voisin de la Vienne, il a dû mettre sur cales des véhicules vieillissants faute de moyens pour les réparer, il constate que, « comme il y a moins de véhicules dans les unités, les gendarmes doivent porter une réflexion accrue sur l’utilisation rationnelle des véhicules disponibles ».

Source: leberry.fr

Publicités
Cet article a été publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les gendarmes de la Vienne priés de réduire leur budget essence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s