Le réchauffement des océans responsable de la propagation de bactéries…

29 juillet 2012 Posté par voltigeur sous Médical et alimentationRéflexion

En lisant deux articles sur la mer, je me rends compte que pour un, gare aux maladies infectieuses de plus en plus nombreuses propagées par les océans, et pour l’autre… La mer, avenir de notre planète , de quoi être perplexe …….

Le changement climatique lié à l’homme est le premier facteur derrière l’émergence en Europe du Nord d’un groupe de bactéries qui peut provoquer la gastroentérite, selon une nouvelle étude d’un groupe d’experts internationaux.

Cette étude, publiée dans la revue Nature Climate Change, fournit l’une des premières preuves concrètes que le phénomène de réchauffement de la mer Baltique coïncide avec l’émergence d’infections à Vibrios dans le nord de l’Europe.

Les bactéries de type Vibrio se développent normalement dans des environnements marins chauds et tropicaux. Ces bactéries peuvent entraîner diverses formes d’infection chez l’Homme, du choléra à la gastroentérite, suite à la consommation de crustacés crus ou pas assez cuits où à une exposition à de l’eau de mer.

Une équipe de scientifiques issus de plusieurs institutions en Grande-Bretagne, en Finlande, en Espagne et aux États-Unis a mis en regard les températures record de la surface de la mer, des données satellites et des statistiques sur les cas de Vibrios dans la région de la mer Baltique.

Ils ont découvert que le nombre et la répartition des cas dans la mer Baltique étaient fortement liés à des pics de température à la surface de l’eau. Chaque année, les températures ont augmenté d’un degré et le nombre de cas de Vibrios a presque doublé.

« Les importantes augmentations apparentes que nous avons relevées lors des vagues de chaleur […] tendent à indiquer que le changement climatique provoque en effet des infections », a déclaré l’un des auteurs du rapport, Craig Baker-Austin du Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science.

Les études climatiques montrent que l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre a entraîné une hausse moyenne de 0,17 °C des eaux de surfaces à l’échelle mondiale entre 1980 et 2010.

L’étude sur les Vibrios s’est concentrée sur la mer Baltique, car elle s’est réchauffée à une vitesse inédite de 0,063 à 0,078 °C par an entre 1982 et 2010, soit 6,3 à 7,8 °C par siècle.

« À notre connaissance, il s’agit du réchauffement le plus rapide parmi les écosystèmes marins examinés sur la planète », peut-on lire dans cette étude.

De nombreuses bactéries prolifèrent dans des eaux marines chaudes peu salées. Outre ce réchauffement, le changement climatique a entraîné des précipitations plus fréquentes et plus abondantes, ce qui a réduit la teneur en sel des estuaires et des zones humides côtières.

À mesure que les températures des océans augmentent et que la teneur en sel diminue dans les régions côtières du nord, des souches de bactéries Vibrios risquent d’apparaître dans de nouvelles zones, selon les scientifiques.

Auparavant, les proliférations soudaines de ces bactéries ont souvent été imputées à des événements inhabituels ou à des conditions spéciales, plutôt qu’au changement climatique à long terme.

Cela s’explique par le fait que les effets du réchauffement climatique peuvent être plus marqués dans des latitudes plus élevées et dans des zones pour lesquelles peu de données climatiques sont disponibles, selon cette étude.

M. Baker-Austin a souligné que l’on se rendait progressivement compte de la corrélation entre le climat et l’émergence de maladies infectieuses, mais que de nombreuses données manquaient encore, un problème qui devra être résolu.

Source : www.euractiv.com

Article relayé par : Fred pour Sauve-la-Terre

Publicités
Cet article a été publié dans actualité, climatologie, infos et véritées sur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s