Fin du monde : la Nasa s’inquiète du nombre de suicides d’ados

4 décembre 2012 Posté par benji sous Insolites et MystèresReligion

Malheureusement il n’y aura pas QUE des enfants ou des ados, il n’y a pas d’âge pour être crédule. Membres de sectes, religieux, humain lambda, n’importe qui peut opter pour une solution radicale afin d’échapper au bordel annoncé par Hollywood et les commerçants de bunkers (entre autres vendeurs…). Mais n’oubliez pas, il n’y aura rien de terrible, c’est juste une date et le 22 décembre, nous pourrons boire l’apéro comme à l’accoutumée, et au pire, si quelque chose se passe, cela sera juste « un signe », rien de plus… 2013 risque fort d’être bien plus mouvementée que la fin de l’année 2012 par contre, c’est prévu, annoncé, donc tant qu’il en est encore temps, profitez de l’instant présent, faites-vous plaisir et pensez à ceux que vous aimez, no stress….

Source de fanatisme, de perplexité ou de railleries, la fin du monde prévue pour le 21 décembre 2012 passionne. La Nasa, elle, s’inquiète de possibles suicides à venir chez les enfants et adolescents.

D'après une ruemur liée au calendrier maya, le fi ndu modne est pour le 21 décembre 2012. Une psychose qui inquiète la Nasa. (Redeo - Flickr - CC)

Non, la fin du monde n’aura pas lieu le 21 décembre 2012. La Nasa est formelle. Et la Nasa veut rassurer. L’organisme américain s’inquiète du nombre de suicides chez les enfants et ados liés à cette croyance, comme le rapporte le Huffington Postaméricain.

La science pour contrer les rumeurs

« Rien n’est vrai, ce n’est qu’un fantasme fabriqué », a déclaré mercredi David Morrison, astrophysicien à la Nasa. « Bien que ce soit une blague pour certaines personnes et un mystère pour les autres, il y a un noyau de gens qui sont vraiment concernés », ajoute-t-il.

Il n’y aura ni black-out, ni alignement de planètes, pas même de rencontre avec une météorite ou de retour à l’ère polaire. Non. Et la Nasa le prouve en répondant aux questions des internautes.

Mourir pour ne pas souffrir de l’apocalypse

« J’ai reçu des lettres de jeunes qui disent qu’ils envisagent le suicide et quelques-unes des mères qui disent prévoir de tuer leurs enfants et eux-mêmes », raconte David Morrison. « Je pense que c’est le pire de ce canular. Car c’est un canular. »

Le scientifique de la Nasa prend un exemple concret, d’une lettre envoyé par un enfant : « Mon meilleur ami est mon petit chien, s’il vous plaît dites-moi quand je devrais l’endormi pour qu’il ne souffre pas de l’apocalypse. »

Une fin du monde qui intrigue

Depuis l’annonce de la fin du monde dictée par le calendrier maya, tout s’emballe. En France, le pic de Bugarach dans l’Aude devrait être épargné par l’apocalypse. Comment ? Pourquoi ? Ce qui est sûr, c’est que le site sera fermé pour éviter les débordements et que le marché des abris anti-atomiques et autres kits de survie s’emballe.

David Morrison n’attend, lui, qu’une chose : le 22 décembre. « Je suis devenu comme obsédé de la fin du monde 2012, et je serais heureux de le laisser tomber. »

Source: bfmtv.com

Publicités
Cet article a été publié dans 2012, actualité, alerte info, infos et véritées sur, psychologie et manipulation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Fin du monde : la Nasa s’inquiète du nombre de suicides d’ados

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s