L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans

Selon les prévisionnistes, l’hiver 2013-2014 en Europe sera le plus froid depuis les 100 dernières années. Des masses d’air arctiques arriveront dans quelques mois déjà et le soleil ne se pointera à l’horizon que très rarement. Quel est le niveau de probabilité de ces prévisions, les spécialistes promettent de les vérifier dans les semaines à venir, lorsqu’ils posséderont de nouvelles données.Les spécialistes européens estiment que les habitants de l’Ancien Monde devraient d’ores et déjà faire provision de pulls et de vestes chaudes. Le météorologue allemand Dominik Jung a déclaré que la saison hivernale 2013-2014 promet d’être

anormalement froide. Le spécialiste dit qu’il « grelotte » rien qu’en regardant les cartes et les modèles établis par le Service météorologique national. Selon lui, les températures les plus basses seront enregistrées durant les mois de janvier et de février. Il ne faut pas s’attendre à un dégel de printemps, même en mars : les Européens devront attendre le mois d’avril pour pouvoir se réchauffer sous les rayons du soleil. Le météorologue Joe Bastardi, du service météorologique AccuWeather, partage l’avis de son collègue. Il pose également un diagnostic peu réjouissant en disant qu’« il va faire très froid ». Ses prévisions reposent sur le fait que le prochain hiver sera marqué par l’arrivée de masses d’air arctique qui se déplaceront au-dessus de l’Europe. La diminution de l’activité solaire durant cette période accentuera la chute des températures qui seront encore plus basses. Elena Volosiouk, spécialiste du centre météorologique Fobos, note que le Système solaire connaît aussi des changements de saisons.

« Ce phénomène est lié tout d’abord à la perturbation de la circulation des masses d’air. Lorsque l’air souffle de l’océan Atlantique, l’hiver est alors assez doux et est marqué par des dégels récurrents et une neige mouillée. Rappelez-vous les derniers hivers : les dégels n’ont pratiquement jamais eu lieu. Nous n’avons eu que des cyclones venant du Sud, qui ont provoqué des chutes et des tempêtes de neige. Et puis, le froid arctique est arrivé. Habituellement, le changement des formes de circulation est lié à l’activité solaire. Aujourd’hui, nous somme confrontés à une période de diminution locale de la température, mais il est prématuré de parler de refroidissement global et de « période glaciaire. »

Par La Voix de la Russie 

Publicités
Publié dans actualité, alerte info, climatologie, infos et véritées sur | 1 commentaire

Les infos ruinent la santé

BODY SPIRIT ZEN GEOARMONIE

Une autre idée intéressante développée par Roph Dobelli (1) est que les infos nuisent à la santé.

Elles rendent craintif et agressif, diminuent votre créativité et votre capacité de réfléchir. Arrêter totalement de lire le journal vous rendra plus heureux. C’est prouvé :

Les infos sont au cerveau ce que le sucre est au corps. Faciles à avaler, elles nous donnent de petites bouffées de plaisir, ne demandent aucun effort, mais finissent par nous pourrir. Loin de nous informer, les « infos » nous remplissent le crâne de faits qui n’ont aucune utilité pratique ni théorique dans nos vies, sur lesquels nous n’avons aucune prise, et qui bien souvent ne nous concernent aucunement.

C’est pourquoi, contrairement aux livres, nous pouvons avaler une quantité illimitée de « flashs » qui sont comme des bonbons multicolores pour notre esprit.

Les infos sont toxiques

Prenez l’exemple suivant : une voiture passe sur un pont, le pont s’écroule. Comment la…

View original post 1 223 mots de plus

Publié dans infos et véritées sur | 5 commentaires

Les Merdias

LES MÉDIAS SE PROCLAMENT « CONTRE-POUVOIR ». 
Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations prémâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.

En 1932, Paul Nizan publiait Les Chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en gardiens de l’ordre établi.
 Aujourd’hui, les chiens de garde, ce sont ces journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, Les Nouveaux chiens de garde dressent l’état des lieux d’une presse volontiers oublieuse des valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité qu’elle prétend incarner. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d’une information pervertie en marchandise.

Le Message de la Vraie Démocratie par Etienne Chouard

Constat du fonctionnement actuel des fausses « démocraties », notamment occidentales. Stratégie pour remettre en place une réelle démocratie dans le sens initial du terme. Explication de son fonctionnement. Partagez, téléchargez et diffusez au maximum cette courte vidéo :-) Amis traducteurs et traductrices : sous-titrez ce message universel N’hésitez pas à le télécharger pour multiplier les sources de partages : Appropriez vous ce qui vous appartient   😉

http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2013/01/18/303-le-message-court-mais-fort-de-la-vraie-democratie

http://la-sentinelle.blog4ever.com/blog/lire-article-522032-9723030-le_message_de_la_vraie_democratie.html

Mali,Contamination à l’uranium,découvrez les vrais terroristes,édifiant!

Uranium: Il n’y en aura bientôt plus pour tout le monde…!

Mise en ligne le 16 janv. 2011

Les prix de l’Uranium explosent. Est-ce normal?
Quelle est la production et consommation d’Uranium pour les Centrales nucléaires dans le monde? Quels seront les pays gagnants ou perdants? Michael Dittmar apporte son éclairage.

Ux U3O8 Prix © UxC.com

http://uxc.com/review/uxc_Prices.aspx

Peak Uranium pour 2013: L’offre peine à suivre

Durant les 15 dernières années, l’Uranium a navigué dans une fourchette de 7$ (années 90) à plus 140$ en 2008. Suite à la crise économique actuelle, l’uranium est retombé à 40$.

L’intérêt principal de l’Uranium pour les spéculateurs réside dans la grosse pénurie de production prévue dès 2013 et le ratissage quasi général de la Chine de tout stock restant dans le monde. (lire La Chine fait main basse de l’Uranium d’Areva au Niger)

En 2011, l’Uranium pourrait être l’un des paris les plus juteux pour les investisseurs à moins qu’un incident nucléaire ne vienne gâcher la fête.

Beaucoup d’analystes s’accordent à dire que la demande pousse traditionnellement à la hausse ou à la baisses les prix des commodities (matières premières). Cependant quand l’Offre est à la source du problème, c’est la situation idéale et rêvée par tous les spéculateurs. Leur chance de gains se démultiplie. L’Uranium est un cas d’école parfait qui souligne avec bonheurs les courbes et les espoirs des traders.

Graphique: Le Kazakhstan est l’Arabie Saoudite de l’Uranium mais sa production devrait arriver à son peak dans les 4 prochaines années. Dès 2013, la situation sera également tendue au niveau de l’utilisation des stocks militaires russes et américains

Les Coûts de Production explosent

Pendant la guerre froide, la production d’uranium fut très abondante et les prix restèrent au plancher pendant de trop nombreuses années. Cet aspect a totalement décimé la production minière durant les années 90.

Aujourd’hui alors que les stocks d’uranium militaires se tarissent, les prix flambent et devrait aider l’industrie minière. Cependant, de nombreuses années sont nécessaires pour mettre en service de nouvelles unités de production et les risques techniques sont élevés.

Tout est une question de timing. Si les probables nouvelles mines arrivent trop tard, de nombreux projets de centrales nucléaires seront mis aux oubliettes reléguant l’intérêt des investisseurs dans le secteur minier. C’est donc bien sur l’uranium qu’il faut miser! Oubliez les mines et les constructeurs de centrales.

Le déficit de production devrait se produire dès 2013 avec la fin de l’accord entre la Russie et les USA. Il s’agit encore une question de timing: Quand monter dans le bon wagon pour s’assurer du maximum de rentabilité de son investissement?

L’Uranium: Un fort potentiel de hausse

Par le passé, la production minière était facile, avec des gisements généreux pour des frais d’extraction minimaux. Cette configuration s’apparente à deux gouttes d’eau au pétrole. Aujourd’hui, les gisements sont minimaux et il faut aller de plus en plus profond et loin pour trouver le précieux minerais. Les coûts d’exploitation explosent. En parallèle, les centrales nucléaires auront besoin de 75’000 tonnes en 2011 et 90’000 tonnes en 2014. La question qui brûle les lèvres est : comment faire pour satisfaire tout le monde et pourrons-nous satisfaire tout le monde ?

Maintenant vous pouvez comprendre pourquoi les analystes et les investisseurs pensent que l’Uranium a des bases solides de croissances pour les prochaines années. Pour tous ceux qui ont déjà investi dans l’uranium, la hausse des derniers mois les conforte dans leurs achats mais chacun espère dépasser le record de 2008.

Finalement, si l’on compare l’Uranium aux autres matières premières, la hausse de 70% des derniers mois reste en retrait. Aujourd’hui l’Uranium est encore très bon marché. Sa marge de progression est très prometteuse, d’autant plus que les centrales nucléaires devront se battre pour acquérir leur carburant pour ne pas tomber en panne. L’Uranium a le potentiel de dépasser les 200$.

Mais le jeu comporte des risques. Si un accident nucléaire sérieux devrait se produire dans une centrale, la chute pourrait être brutale et rapide.

Par Laurent Horvath, Janvier 2011. Reproduction autorisée avec la mention 2000Watts.org
Cet article n’engage pas la responsabilité de 2000Watts.org ou de son auteur en cas de perte ou de gains boursiers.

Graphique: Prix de production estimée de l’Uranium

http://www.2000watts.org/index.php/home/edito/528-investisseur-parier-sur-luranium-en-2011.html

Des enjeux stratégiques plutôt qu\'économiques à l\'intervention

Falea ou la colonisation minière au Mali

http://survie.org/francafrique/mali…

Déclaration des élus des douze communes du Cercle de Keniéba à propos de l’exploitation future de l’uranium dans la commune de Faléa.

http://www.falea21.org/spip.php?art…

Entretien avec Many Camara. Faléa 21 (Mali) 1/2

http://video-streaming.orange.fr/ac…

LE MASSACRE DES SALARIES CONTINUE ET S’ACCELERE (liste des « titanisés » du 22 janvier)

L’économie est toujours à l’arrêt, et les listes s’ajoutent les unes aux autres. Imaginez que même les vampires de l’URSSAF dégraissent en même temps que le… Cirque du Soleil !!! je ne pouvais pas l’inventer… Les Français vont ils accepter un chômage de 30% comme les Grecs ou les Espagnols? Tout me porte à croire que oui quand j’entends nos ministres. Ne ratez pas (plus bas) l’analyse de Nicolas Dupont-Aignan qui vous montre la grande arnaque de Montebourg, le Ministre du Chômage. Envoyez cette information à tous vos contacts juste pour leur montrer que « la crise est derrière nous« .
– Fiat va sabrer 600 postes en Italie, lire ici Reuters merci à Mr Brunet

– Le Credit Immobilier de France va licencier environ 800 personnes, lire ici France 3 Bourgognemerci à Mr Humbert.

– Coca Cola Allemagne va licencier 450 personnes, une grève a commencé, lire 20 minutes, merci à Mr Valverde.

– L’URSSAF va se séparer de 650 salariés pas « régionalisation » lire ici Toulouse Infos lire ici, merci aux lecteurs.

– Le Comité d’Entreprise d’Air France proche du dépôt de bilan lire ici 20 Minutes, merci à Mr Faure

– Cargill Beef ferme une usine entière d’emballage de viande et 2.000 salariés sont remerciés

– (Je vous l’ai déjà donné il y a 1 mois et demi, mais Reuters vient seulement de le découvrir (!!!): Air Berlin vire bien 900 personnes)

– Le syndicat du bâtiment CAPEB des Hautes Alpes dépose le bilan lire ici Alpes Sud Infos, merci à Mr Fremy

– Le célèbre fabriquant SKF va sabrer 2.500 postes, lire Reuters, merci à Mr Lepage

– La chaîne Gap ferme des centres de distribution aux US et 350 personnes sont virées

– 130 postes sabrés à Bordeaux dans une usine de tri de déchets lire ici Romandie, merci aux lecteurs.

– Retour de la corvée dans un village français, lire ici Ouest France, merci à Mr Fremy.

– Hydro-Québec va supprimer 450 postes au Québec, lire Tva Nouvelles merci à Dominik

– Le Cirque du Soleil va licencier entre 400 et 600 salariés au Canada… lire ici la RTS merci à Carmen

– Le « Fnac » anglais HMV a déposé le bilan et 4.350 postes risquent de disparaître, lire Le Monde, merci aux lecteurs

– Leviton ferme son usine de El Paso et vire 300 personnes

– L’opérateur mobile Vodafone Espagne s’apprête à virer 900 personnes

– Les mines American Platinum vont licencier 14.000 personnes en Afrique du Sud

– Transcom est en redressement et 500 personnes risquent de perdre leur emploi en France lire ici Union Presse, merci aux lecteurs

– Renault va se séparer de 8.260 personnes (et pas 7.500) lire ici le Parisien, merci à Mr Fuentes

– CommerzBank va se séparer de 6.000 personnes de plus en Allemagne lire ici Romandie, merci à Mr Lepage

– Deutsche Telekom va sabrer 1200 emplois, lire ici 20 Minutes, merci aux lecteurs

– Pratt and Whitney continue: 350 personnes virées au Canada, lire ici La Presse, merci à Dominik

– Le courtier d’assurance Gras Savoye, vous savez, celui qui est trop souvent injoignable, prépare une mega-lessive de XXX personnes, lire Le Monde ici, merci aux lecteurs

– Halliburton Duncan se débarasse de 130 personnes

– Destruction massive de l’emploi dans les entreprises publiques, lire ici Le Monde, merci à Damien

– United Airlines vire 470 personnes à l’aéroport de Newark à New York

– Les vélos Raleigh ne fabriqueront plus au Canada, 100 personnes seront virées lire ici La Presse, merci à Dominik

– Hemlock Semiconductor vire 400 personnes

– Le plan social du groupe Presstalis prévoit une suppression de 1250 emplois en France. A Jarville (Meurthe-et-Moselle) les 12 salariés attendent (Est Républicain, 16 janvier 2013) merci à Mr Bernard

– General Dynamics se débarasse de 140 personnes de plus

– La papeterie UPM Kymene, implantée à Docelles (Vosges) avec 171 salariés, est à vendre. Six mois ont été accordés pour trouver un repreneur. (Vosges Matin, 18 janvier 2013) merci à Mr Bernard

– Les piles Energizer vont licencier 100 salariés

– La corderie Bihr avec 160 ouvriers à Uriménil risque d’être liquidée le 31 janvier prochain (Vosges Matin, 16 janvier 2013), merci à Mr Bernard

– United Technologies mettent à pied 350 salariés

– Express Scripts vire 332 personnes

– L’équipementier automobile TRW Ramonchamp (Vosges) a été liquidé avec une reprise VT2I qui ne gardera que 80 salariés sur les 313 de TRW. (Est républicain, 18 janvier 2013), merci à Mr Bernard

– Red River Army Depot vire 400 personnes

– La société des abattoirs Pig’aisne vient d’être liquidée et laisse 43 personnes sans emploi. (Union du 11 janvier 2013), merci à Mr Bernard

– State Street va remercier 630 personnes

– L’assureur Standard Insurance va virer 100 personnes

– Rien que dans les Alpes-Maritimes, le BTP compte sur 1.000 emplois perdus lire ici Info Eco, merci à Jonas

– Dans la région de Castres, Coprover va licencier, lire La Dépëche merci à Damien.

– Ikea délocalise en Roumanie, donc Green Sofa à Dunkerque ferme et 115 personnes sur la paille,lire France 3 Nord Pas de Calais ici, merci à mon lecteur.

– Pig Aisne a été liquidée et 43 personnes virées, merci à Mr Bernard

– Enfin, le call center du Forem a été installé au Maroc, lire la Rtbf, merci à Mr Nichols

Revue de Presse par Pierre Jovanovic 

www.jovanovic.com

Publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur, psychologie et manipulation | 2 commentaires

Un objet de l’espace traverse le temps

24 janvier 2013 Posté par Benji sous ciel et espacecomplots et théories,Découvertes/sciencesInsolites et Mystères
https://i0.wp.com/m.ruvr.ru/data/2013/01/23/1333801716/47303544-650x433.jpg
Une baguette métallique édentée, pressée dans du charbon, a été retrouvée par un habitant de Vladivostok, alors qu’il était en train d’allumer le feu dans sa cheminée. Il a montré son étonnante trouvaille aux scientifiques du Primorié (dont la capitale est Vladivostok). Ils ont conclu, après une analyse scrupuleuse, que l’objet datait d’il y a 300 millions d’années et qu’il avait été fabriqué par un être humain. Ils n’ont cependant pas pu déterminer celui qui l’a fabriqué exactement. 

L’étrange artefact pressé dans du charbon est loin d’être un cas unique. Toutes ces trouvailles surprenantes laissent les scientifiques sans voix, car elles sapent tous les fondements possibles de la conception de la science moderne. Le premier objet de ce type, un vase, a été découvert en 1851 au Massachusetts aux États-Unis lors des explosions des carrières. Ce vase en argent et en zinc pressé dans du charbon remonte à la période du Cambrien, commencée il y a 500 millions d’années. En 1912, en Oklahoma, un petit chaudron de 312 millions d’années a été, lui aussi, trouvé dans du charbon. En 1974, un objet en aluminium inconnu a été découvert dans les grès d’une carrière en Roumanie. La pièce, qui ressemblait à un marteau ou au support d’une des jambes du train d’atterrissage du module lunaire Apollo ne pouvait pas être confectionnée par un être humain, car elle remonte au Jurassique.

Le nouvel artefact de Vladivostok s’est avéré un casse-tête pour les scientifiques. Le charbon dans lequel cet objet a été trouvé a été apporté dans le Primorié de la Khakassie, de la région de Tchernogorie. L’âge de ce charbon a été déterminé à 300 millions d’années, donc les scientifiques ont estimé que la pièce métallique devait, elle aussi, avoir 300 millions d’années.

Lorsque les scientifiques ont délicatement brisé le charbon, ils ont découvert un objet léger et souple d’une longueur de 7 centimètres, composé à 98 % d’aluminium et à 2 % de magnésium. On peut rarement rencontrer de l’aluminium pur dans la nature, donc les chercheurs ont supposé que la pièce a été fabriquée de manière artificielle. D’un autre côté, cet alliage peu commun leur a permis de comprendre comment l’objet a pu rester dans un tel état de conservation après tout ce temps. Sous sa forme pure, l’aluminium est recouvert d’une solide couche d’oxydes, qui lui permet de résister à la corrosion. Ainsi, l’alliage d’aluminium à 98 % supporte de hautes températures et un milieu naturel agressif.

Les scientifiques se demandent si cet aluminium vient de l’espace. Grâce à l’étude des météorites, la science a appris l’existence de l’extra-terrestre aluminium 26 qui se désintègre en magnésium 26. Les 2 % de magnésium présents dans l’alliage prouveraient justement la provenance spatiale de cet objet. Toutefois, de recherches supplémentaires sont nécessaires pour prouver cette hypothèse.

La dernière chose qui a étonné les scientifiques était l’étrange ressemblance de cette pièce avec une crémaillère. Il est difficile de s’imaginer que la nature a pu concevoir un objet avec six crans parfaits et des intervalles de même distance entre eux. De plus, l’espace entre chaque cran était étrangement large par rapport aux crans eux-mêmes. Il est possible que cette crémaillère fût une partie d’un mécanisme complexe. Ce genre de pièces est utilisé dans des microscopes modernes et dans d’autres appareils. Une question survient : comment une pièce si complexe a-t-elle pu être conçue par un être humain il y a plusieurs millions d’années ?

Lorsque l’information sur cette découverte s’est répandue, certains ont émis l’hypothèse que la crémaillère appartenait aux OVNIs. Cependant, les chercheurs russes préfèrent ne pas tirer de conclusions hâtives et effectuer des études supplémentaires.

Source

Publié dans archéologie secrete, astronomie, infos et véritées sur | 1 commentaire

Renault : le plan de départs pourrait concerner 8260 emplois

17 janvier 2013 Posté par Benji sous Actualité généraleArgent et politique

Ce ne serait plus 7500 mais 8260 personnes qui seraient jetées à la rue, plus de job, plus rien, terminé, nada! Un véritable massacre qui dépasse le plan social de PSA.

Renault veut supprimer 7500 emplois en France d'ici 2016
Renault a annoncé mardi qu’il voulait supprimer 7500 emplois en France d’ici 2016 afin d’améliorer sa compétitivité, assurant que tout plan social est exclu. / Crédits : TF1/LCI
Selon Le Parisien, la direction de Renault table sur plus de 8000 départs, et non 7500 comme annoncé. Les syndicats évoquent un manque de transparence du groupe. 

Mardi, le plan dévoilé par la direction de Renault était clair : 7500 suppressions de postes en trois ans contre l’assurance qu’il n’y aurait ni plan de départs volontaires ni licenciements secs ou économiques. Un séisme pour les syndicats qui a entrainé mercredi des débrayages dans plusieurs usines. Plusieurs centaines de salariés ont cessé le travail, le plus souvent brièvement, notamment à Sandouville et Cléon en Seine-Maritime.

Mais selon Le Parisien, la saignée pourrait être encore plus grande. Selon un document interne à Renault, la direction estime en réalité à 8260 le nombre de départs d’ici 2016. Elle envisage 4100 départs naturels, dont 2150 via les retraites, et 1950 pour licenciements, démissions et mobilités. Le reste des départs seraient accolés à l’élargissement de la préretraite, qui concernerait 3550 salariés. Enfin, 1010 autres salariés seraient poussés vers la sortie en leur proposant une création d’entreprise, un contrat chez un sous-traitant, ou même… un concurrent.

Ce plan permettrait le recrutement de 760 personnes sur les “compétences critiques”, selon le document cité par Le Parisien. Mais les syndicats souhaitent des garanties sur ces promesses de recrutement, dénonçant un “manque de transparence” de la direction. Depuis cinq ans, selon un syndicaliste cité par Le Parisien, Renault n’embauche plus que des CDD ou des intérimaires. Une nouvelle réunion aura lieu le 22 janvier.

Source sur TF1 News
Publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur | Laisser un commentaire

Le maximum solaire approche dans un calme extraordinaire

16 janvier 2013 Posté par Benji sous ciel et espace

 

Les études scientifiques révèlent une certaine confusion sur cette activité de notre étoile. En effet, le maximum du cycle solaire N°24 actuel est attendu pour cette année. Ce maximum solaire reste très faible dans un calme inhabituel. Les tâches solaires actuelles sont numérotées alors que la majorité d’entre elles restent insignifiantes.

Une signature visuelle de l’activité du Soleil est le nombre de taches à sa surface (image ci-dessous; crédit:NASA). Plus ces taches noires sont nombreuses, plus l’activité magnétique est intense et concentrée apparemment dans ces zones sombres (car plus froides de 1500° que la surface à 5800°). Cela cause entre autre des vents solaires composés de particules “électriques” comme les électrons. Elles foncent sur notre planète protégée fort heureusement par son bouclier magnétique. Mais elles y pénètrent quand même par les Pôles provoquant les aurores boréales et australes.

Le maximum sera atteint dans l’année 2013. Cette activité obéit à des cycles d’environ 11 ans, la durée moyenne entre un maximum et un minimum de taches solaires. Le dernier minimum a duré plus longtemps que prévu. Les taches solaires avaient alors pratiquement disparu. Le maximum très faible devrait être atteint en mai 2013.

Le Soleil actuel est le plus calme depuis plus de 100 ans.

Nombre de jours sans taches solaires au cours des 100 dernières années. L’année 2008 est la deuxième année où le Soleil a été le plus calme avec le record de l’an 1913.

Cela fait plusieurs années que les experts s’inquiètent de la faible activité solaire et de la possibilité d’un nouveau minimum. Le prochain changement devrait se produire en mai 2013, mais on a remarqué récemment que le pôle Nord avait déjà commencé sa migration (sans modification pour le pôle Sud). Si cela se confirme, le changement du pôle Nord sera terminé prochainement et on obtiendra un quadripôle (deux nouveaux pôles près de l’équateur).

Pour la suite de ce cycle actuel, tout ceci rappel singulièrement des cycles connus comme le minimum de Dalton et le minimum de Maunder.

En astronomie, le minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715 durant laquelle le nombre de taches solaires, et donc le champ magnétique du Soleil et toutes les formes d’activité qui en découlent, était significativement plus faible qu’aujourd’hui. Le nom de minimum de Maunder est donné en l’honneur d’E. W. Maunder qui a fait état de ce phénomène en 18901. Maunder ne saurait cependant être considéré comme le découvreur de ce phénomène, puisque dans son annonce, il mentionne explicitement qu’il se base sur les recherches de F. W. G. Spörer publiées en langue allemande et française en 1887 et 1889.

Cette époque correspond au cœur d’une période où le climat terrestre était assez froid, du moins en Europe et en Amérique du Nord, appelée petit âge glaciaire. Elle suggère que le climat terrestre est au moins partiellement dépendant de l’activité magnétique du Soleil. Deux hypothèses sont invoquées, à savoir la variation du rayonnement solaire et la modulation du flux des rayons cosmiques par le vent solaire.

Dans la première partie du XIXe siècle eut lieu une autre période, moins marquée, de diminution du nombre des taches solaires observées. Cette période est appelée minimum de Dalton. Antérieurement à l’ère télescopique et l’observation systématique des taches solaires, il semble y avoir eu, entre 1420 et 1570 une autre période de faible activité solaire, appelée minimum de Spörer. Ce minimum est indirectement déduit de l’étude de rapports isotopiques de divers éléments chimiques qui semblent directement corrélés avec l’activité solaire.

Voici le cycle des années 1996 à 2006. Le maximum a eu lieu en 2001 où l’on voit très bien son activité à son maxi :

Le cycle solaire actuel inhabituellement “faible” marquerait ainsi un retour à une météorologie que nos aïeuls ont connu au Moyen-Age…

Via sott.net

 

Publié dans climatologie, infos et véritées sur, soleil | Laisser un commentaire

Le butin de l’intervention française au Mali : uranium, or, diamants et pétrole

16 janvier 2013 Posté par Benji sous Argent et politiqueGéopolitique,Manipulation

En l’état actuel, les forces engagées au Mali coutent 400’000 euros par jour. Une dépense qui va devoir, pour raison d’enlisement, être rapidement revue à la hausse en doublant au moins les effectifs engagés.

Également, il est surprenant d’entendre le ministre de Défense, Jean-Yves Le Drian, défendre cette intervention sous le prétexte que « la France est en guerre contre le terrorisme », une terminologie dont on sait que, en terme tactique, elle ne veut par définition rien dire, ce qu’a d’ailleurs largement démontré les dix dernières années de guerre en Afghanistan, qui auront couté plus de 2’400 milliards de dollars. Un conflit qui, non seulement, aura fait le bonheur du complexe militaro-industriel, mais également celui des Taliban, puisque tous les observateurs ont d’ores et déjà admis que le gouvernement fantoche de Karazaï explosera dès le départ des troupes étrangères, et les islamistes reprendront alors le contrôle total du pays.

Mais M. Le Drian semble aimer fanfaronner, puisque que, après nous avoir annoncé vaillamment samedi que la ville de Konna avait été reprise grâce à la France, il a du, ce mardi soir, faire marche arrière, et admettre ce que nous écrivions déjà il y a 48h : Konna est toujours aux mains des islamistes.

Nous expliquerons prochainement en détail pourquoi cet engagement français ne peut aboutir qu’à un échec sur le terrains des combats, en plus d’autres conséquences dramatiques sur le sol Français mais, pour l’heure, nous allons nous concentrer sur les intérêts réels de cette guerre, qui ne peuvent, sauf pour les imbéciles et les complices, être ceux affichés par le gouvernement Hollande.

La France connaît une situation de chômage dramatique. Officiellement, selon l’Insee, le ministère du travail et Pôle Emploi : c’est 10 % de la population active, soit environ 3 millions de personnes. Mais si l’on compte tous les « inscrits à Pôle Emploi » qui n’apparaissent pas dans les statistiques Insee, on est à plus de 5 millions. Certains, comme David Bornstein, qui a récemment réalisé un reportage pour Arte intitulé « France : les chômeurs invisibles », estiment que ces chiffres sont largement sous évalués et que c’est en réalité 30% de la population active française qui serait touchée. En plus de cela, l’Unedic vient d’annoncer, pour 2013, une augmentation de 180’000 chômeurs, soit 500 par jour.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

La situation économique est plus catastrophique encore, puisque l’on sait que la France a été le pire cancre de la zone euro sur le 9 premiers mois de 2012 (il faut attendre encore un peu pour avoir un résultat sur l’ensemble de l’année) avec un déficit de sa balance commerciale de 62,5 milliards d’euros. Pendant le même laps de temps, l’Allemagne réalisait un bénéfice de 144,7 milliards.

Dans cette situation de quasi faillite, il va être difficile de faire croire très longtemps que la France se lance dans une guerre au Mali sans avoir des visées très précises sur ce que cette opération pourrait économiquement rapporter.

Dans la continuité del’excellent article de notre camarade Spencer Delane, placé sur Mecanopolis samedi soir, nous vous proposons la lecture de ce rapport édifiant sur le secteur minier du Mali.

Frédéric Courvoisier, Mecanopolis

Le secteur minier du Mali, un potentiel riche mais inexploité

L’Or: Mali: Le troisième plus grand producteur d’or de l’Afrique avec une exploration à grande échelle en cours

Le Mali est connu pour son or depuis le Grand Empire malien et le pèlerinage à la Mecque de l’Empereur Kankou Moussa en 1324, dans sa caravane, il transporta plus de 8 tonnes d’or! Le Mali a donc traditionnellement toujours été un pays minier et cela depuis un demi millénaire.

Le Mali compte actuellement sept mines d’or en exploitation, parmi lesquelles: Kalana et Morila dans le sud du Mali, Yatela, Sadiola et Loulo à l’ouest du Mali et les mines qui ont récemment repris la production, notamment Syama et Tabakoto. Parmi les projets avancés d’exploration d’or, on compte : Kofi, Kodieran, Gounkoto, Komana, Banankoro, Kobada et Nampala.

Uranium: signes encourageants et exploration en plein essor

L’exploitation est actuellement menée par différentes entreprises ayant des indications claires sur les dépôts d’uranium au Mali. Le potentiel en uranium se situe dans la région de Falea qui recouvre une superficie de 150 km² du bassin de Falea – Guinée du nord, le potentiel en uranium de Falea devrait être de 5000 tonnes. Le projet Kidal, au nord est du Mali, sur une superficie de 19 930 km2 est un projet qui couvre une vaste province géologique cristalline connue sous le nom de L’Adrar Des Iforas. Le potentiel en uranium du dépôt de Samit dans la seule région de Gao devrait atteindre les 200 tonnes.

Diamants:

Le Mali a le potentiel de développer son exploitation de diamants : dans la région administrative de Kayes (région minière 1), trente (30) diatrèmes (pipes) kimberlite ont été découverts et parmi ceux-ci huit ont montrés des traces de diamant. Huit petits diamants ont été récupérés dans la région administrative de Sikasso (dans le sud du Mali).

Les pierres précieuses sont les suivantes et elles se situent dans :

• Dans les environs de Nioro et Bafoulabe: grenats et minerais magnétiques rares

• Dans les environs de Bougouni et dans le bassin de Faleme: minerais de pegmatite

• Au Gourma – grenats et corindons

• A L’Adrar des Ilforas – pegmatite et minerais métamorphiques

• Dans la zone de Hombori Douentza: quartz et carbonates

Minerai de fer, Bauxite et Manganèse: des ressources importantes sont présentes au Mali mais toujours inexploitées

Le Mali a, selon les estimations, plus de 2 millions de tonnes de potentielles réserves en minerai de fer, situées dans les zones de Djidian-Kenieba, Diamou et Bale.

Les réserves de bauxite sont estimées à 1,2 millions de tonnes et elles sont situées à Kita, Kenieba et Bafing- Makana. Des traces de manganèse ont été découvertes à Bafing – Makana, Tondibi et Tassiga.

Autres ressources minières et potentielles au Mali

• Dépôts de roches calcaires : 10 millions de tonnes estimées (Gangotery), 30 millions de tonnes estimées (Astro) et Bah El Heri (Nord de Goundam) 2,2 millions de tonnes estimées.

• Cuivre: potentiel à Bafing Makan (région de l’ouest) et Ouatagouna (région du nord)

• Marbre: Selinkegny (Bafoulabe) 10,6 millions de tonnes de réserves et de traves estimées à Madibaya

• Gypse: Taoudenit (35 millions de tonnes estimées), Indice Kereit (nord de Tessalit) 0,37 millions de tonnes estimées.

• Kaolin: réserves potentielles estimées (1million de tonnes), situées à Gao (région du nord)

• Plomb et zinc: Tessalit dans la région du nord (1,7 millions de tonnes de réserves estimées) et des traces à Bafing Makana (région de l’ouest) et à Fafa (nord du Mali)

• Lithium: indications à Kayes (région de l’ouest) et potentiel estimé à 4 millions de tonnes à Bougouni (région du sud)

• Schiste de bitume: potentiel estimé à 870 millions de tonnes, indications découvertes à Agamor et Almoustrat dans la région du nord.

• Lignite: potentiel estimé à 1,3 millions de tonnes, indications découvertes à Bourem (région du nord)

• Pierre de sel: potentiel estimé à 53 millions de tonnes à Taoudenni (région du nord)

• Diatomite: potentiel estimé à 65 millions de tonnes à Douna Behri (région du nord)

Le potentiel pétrolier du Mali attire déjà beaucoup d’intérêt de la part des investisseurs

Le potentiel pétrolier du Mali est répertorié depuis les années 1970 où des séismes sporadiques et des forages avaient permis de découvrir des traces de pétrole. Avec l’augmentation globale du prix du pétrole et du gaz, le Mali a accéléré la promotion et la recherche de nouvelles explorations, productions et exportations pétrolières. Le Mali pourrait offrir une route privilégiée stratégique pour les exportations de gaz et de pétrole de la région sub-saharienne vers les pays de l’ouest et de plus, il y a toujours la possibilité de relier le bassin de Taoudeni au marché européen, en passant par l’Algérie.

Un travail de réinterprétation de données géologiques et géophysiques précédemment recueillies a déjà débuté, se focalisant sur cinq bassins de sédiments dans le nord du pays, y compris ceux de: Taoudeni, Tamesna, Ilumenden, Ditch Nara et Gao

En juillet 2008, le gouvernement malien a modifié la loi sur l’exploration pétrolière, faisant passer la période d’exploration de 10 à 12 ans. Cette nouvelle loi a pour objectif d’augmenter l’attractivité de l’exploration pétrolière, du transport et du raffinage au Mali.

L’Autorité de promotion de l’exploration pétrolière (AUREP) est l’organisme au sein du gouvernement malien qui est responsable du respect des engagements des entreprises de part la signature de différentes conventions.

L’intérêt suscité par les parcelles pétrolières et gazières au Mali est fort, avec actuellement 15 parcelles sur les 29 proposées qui ont déjà été attribuées.

Sources :

Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Mali :

http://www.mines.gouv.ml/

Autorité pour l’Avancement de l’Exploration Pétrolière(AUREP) :

http://www.aurep.org/aurepfr/

DNGM :

http://dngm.org

Site Officiel de la Présidence :

http://www.koulouba.pr.ml

Via Mecanopolis.org

 

Publié dans actualité, crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur, psychologie et manipulation | 1 commentaire

20 SEAL qui ont participé à la traque de Ben Laden sont morts

16 janvier 2013 Posté par Benji sous complots et théories

Un mystère entoure le sort des hommes impliqués dans la traque d’Oussama Ben Laden.
21 soldats du SEAL (unité spéciale des opérations de l’US Navy) qui ont participé par exemple à l’opération « Trident de Neptune », sont morts, soit par suicide ou lors de missions de combat en Afghanistan.
Job Price (en photo), 42 ans, commandant en chef de la Team 4,se serait suicidé le 22 Décembre 2012.
Les décès couvrent la moitié de l’équipe qui a traqué le terroriste saoudien à Abbottabad, au Pakistan, le 2 mai 2011.
Le Août 6 2011, un accident d’hélicoptère en Afghanistan a tué 20 soldats de la Team 6 qui avaient participé à la mission.
C’est dans ce contexte où quasiment tous les témoins de cette opération sont désormais morts, que devant trois juges de la cour d’appel de Washington, une organisation – « Judicial Watch » – a fait appel de la décision du gouvernement américain de ne pas publier les photos de la mort de Ben Laden dans l’objectif final d’obtenir leur publication.

Sources : Reuters / SunTimes / Wikipédiavia Sott.net

Publié dans infos et véritées sur, psychologie et manipulation | Laisser un commentaire

Destructions d’emplois massives mais discrètes dans les groupes publics

16 janvier 2013 Posté par Benji sous Actualité généraleArgent et politique

Pour un emploi détruit dans le secteur privé, combien le sont dans le secteur public marchand ? Tandis que les réductions d’effectifs chez Renault font l’actualité, de grandes entreprises publiques suppriment des emplois par milliers sans faire les gros titres des journaux.

Il en va ainsi de La Poste, premier employeur de France après l’Etat (268.822 agents à fin 2011), qui a supprimé 8.500 emplois par an en moyenne sur la période 2003-2011, le nombre de départs naturels excédant toujours celui les embauches. Si la récente vague de suicides de postiers sur leur lieu de travail, fin 2011 et en 2012, a révélé un profond malaise social chez l’opérateur postal lié à l’impact des réductions d’effectifs sur l’organisation du travail, pendant des années, le PDG Jean-Paul Bailly a réduit l’emploi en maintenant la paix sociale. C’est pourquoi les 80.000 postes perdus par le groupe public en dix ans,le nombre de fonctionnaires a été divisé par deux n’ont pas davantage fait la Une.

Evidemment, l’absence de licenciements dans le secteur public compte pour beaucoup dans cette relative indifférence. Mais la conviction, solidement ancrée dans l’opinion, que les groupes publics étaient ou sont encore en sureffectifs et peuvent supporter des coupes claires sans affecter les services rendus, pèse aussi. Qui plus est, en France, la fermeture d’usines renvoie à la lourde problématique économique de la désindustrialisation des territoires. Les suppressions d’emplois dans les services mobilisent moins l’opinion.

Sans fracas

« L’habitude s’est installée de voir La Poste annoncer des destructions massives d’emplois via des départs naturels ou volontaires, analyse Nicolas Galepides (Sud-PTT). Comme il n’y a pas de plan social et que c’est moins brutal qu’ailleurs, la direction agit sans fracas. Elle communique sur le nombre d’embauches, mais les 5.000 recrutements par an d’ici à 2014 annoncés dans le cadre du ‘grand dialogue’ lancé après les suicides ne compenseront pas les 13.000 agents qui partent chaque année. »

« Le recours aux contrats à durée déterminée et aux intérimaires, en plus de la sous-traitance, nous préoccupe : on crée de l’emploi précaire et moins payé. » A La RATP, Jacques Eliez, secrétaire général de la CGT, s’inquiète aussi de cette attrition de l’emploi public : « Il y a un paradoxe à voir l’Etat se battre pour sauver des usines et précariser l’emploi dans ses entreprises », lance-t-il. A périmètre constant, la régie de transports publics (42.200 agents) a perdu 4.000 emplois depuis 2006, précise-t-il, et encore 650 environ en 2012. « C’est plus d’emplois détruits que dans l’usine de PSA à Aulnay », déplore le syndicaliste.

Chez France Télécom, dont l’Etat possède encore 27%, la direction a annoncé4.000 créations d’emplois d’ici à 2015. Mais elle a évalué à 9.000 les départs à la retraite sur la période, dont un gros contingent de fonctionnaires embauchés entre 1975 et 1977. Les syndicats ajoutent à ce décompte les départs naturels et, au final, France Télécom pourrait perdre entre 8.000 et 10.000 salariés en France (sur 100.000). Surtout qu’un ‘accord senior’ vient d’être signé pour accélérer le départ des fonctionnaires les plus âgés. « La direction estime à 10.000 les candidats potentiels au temps partiel senior, mais n’a pas prévu de recrutement compensatoire », déplore Patrick Ackermann de Sud-PTT.

« France Télécom réalise encore des profits substantiels, mais le gouvernement laisse passer ces suppressions d’emplois, regrette-t-il, notre groupe pourrait très bien servir d’amortisseur social de la crise. » Un proche de la direction glisse pour sa part : « C’est vrai qu’en interne le climat social s’est apaisé, la crise des suicides est derrière nous. Et les suppressions de postes sont moins impressionnantes que chez Renault ou PSA » [1]

A la SNCF, direction et syndicats s’opposent sur les chiffres. La première assure que les effectifs de l’Epic, établissement public à caractère industriel et commercial, vont rester constants en 2013 par rapport à 2012 (environ 150.000). « En réalité, on pense qu’il va y avoir entre 7.000 et 8.000 départs naturels par an, essentiellement pour cause de retraite. Ils ne seront pas compensés par la récente promesse de la direction d’embaucher 40.000 personnes d’ici à 2017. En effet, ces recrutements concerneront l’ensemble du groupe, et pas seulement l’Epic », pointe Patrick Lame de FO-Cheminots.

Le Monde

11 000 suppressions de postes chez PSA d’ici à 2014

Entre les départs volontaires, les reclassements et les non-remplacements de départs à la retraite, 11 000 personnes devraient quitter PSA Peugeot Citroën d’ici à 2014. La fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), prévue en 2014, prévoit le reclassement de ses 3 000 salariés : 1 500 devraient notamment rejoindre l’usine de Poissy (Yvelines). Concernant l’autre moitié des salariés, PSA assure avoir trouvé 1 250 propositions d’emploi. Mardi 15 janvier, la société IDLogistic a présenté son projet : 540 postes de caristes ou préparateurs de commandes sont proposés. Pas convaincus, les syndicats ont entamé, mercredi 16 janvier, un mouvement de grève à Aulnay, qui paralysait une partie des chaînes de montage.

Chez Renault, dont l’Etat possède 15%, 7.500 postes vont être supprimés d’ici 2016, soit 14% des effectifs : 5.700 « départs naturels à la retraite qui ne seront pas remplacés » + 1.800 personnes qui pourraient être concernées par une prolongation et un renforcement des dispositifs GPEC. Le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg a salué ce plan de restructuration qui ne prévoit ni licenciement ni fermeture d’usine, « deux lignes rouges » qui n’ont « pas été franchies », selon lui : chez cet homme « de gauche », le moins-disant social au nom de « l’emploi à tout prix » règne lamentablement.
Du côté des syndicats, on dénonce une annonce qui relève de la «manipulation» alors qu’un accord est en discussion : elle «est faite pour créer un choc chez les salariés en leur disant Renault va très mal, et mettre la pression sur les syndicats pour les forcer à signer l’accord». Dès le début des négociations en novembre, alors qu’un accord sur la compétitivité était signé en Espagne, la direction avait mis la pression sur les syndicats : pas de fermeture de site si un accord était trouvé avec eux. Depuis, la direction déroule ses propositions (alignement du temps de travail pour tous les sites, mobilité obligatoire, «mutualisation» d’activités) tout en évoquant la possible venue de partenaires, comme Nissan et Daimler, dans des usines françaises. «On nous demande de signer un accord sans savoir la stratégie de l’entreprise», déplore SUD qui prévoit de proposer «des actions» aux salariés mais au Technocentre, «ce n’est pas une population qui manifeste sa révolte. Soit ils se taisent, soit ils démissionnent»…

Source: Realinfos

Publié dans crash bousier , économie et politique, infos et véritées sur | Laisser un commentaire

Folie génétique : des scientifiques font produire des saumons par des truites

17 janvier 2013 Posté par Benji sous Découvertes/sciencesÉcologie, environnement et animaux

Des scientifiques japonais ont réussi à recréer une variété de saumon en transformant les cellules reproductives de truites arc-en-ciel, une technologie qui peut selon eux éventuellement aider à protéger des espèces halieutiques menacées d’extinction.

Cette méthode est complète et nous pouvons recréer des spermatozoïdes, des oeufs, et des saumons à tout moment, a expliqué le professeur Goro Yoshizaki de l’Université de Sciences et Technologies maritimes de Tokyo.

La méthode consiste à geler les testicules du saumon Yamame, un poisson d’eau douce, avant d’en extraire des cellules germinales primordiales et de les implanter dans une truite arc-en-ciel.

Ces cellules, appelées spermatogonies primitives, se combinent avec celles de la truite pour générer des spermatozoïdes chez les mâles et des ovules viables et pleinement fonctionnels chez les femelles.

Les ovules et les spermatozoïdes peuvent être fusionnés in vitro pour produire un saumon Yamame parfaitement sain, selon lui.

Et d’ajouter: nous avons aussi vérifié que cette technologie fonctionne également avec le poisson-globe, le célèbre fugu très apprécié des gourmets japonais mais dont une substance mortelle doit être extraite auparavant par un spécialiste.

Le professeur, qui a déjà lancé un projet visant à conserver les espèces de poissons menacées, dit également envisager de voir si cette méthode peut s’appliquer aux mammifères ou aux reptiles, mais l’obstacle est encore élevé parce que les ensembles de gènes sont très différents entre les mâles et femelles, souligne-t-il.

L’étude de son équipe a été publiée en ligne dans les Actes de l’Académie nationale des sciences des États-Unis.

Source: etat-du-monde-etat-d-etre.net

Publié dans infos et véritées sur | Laisser un commentaire